Manger bouger

La mise en place d’une politique nutritionnelle est apparue, au cours des dernières années, comme une priorité de santé publique. Le rôle joué par la nutrition comme facteur de protection ou de risque des pathologies les plus répandues en France est de mieux en mieux compris, qu’il s’agisse du cancer, des maladies cardiovasculaires de l’obésité, de l’ostéoporose ou du diabète de type 2.

Lancé en janvier 2001, le Programme national nutrition santé (PNNS) a pour objectif général l’amélioration de l’état de santé de l’ensemble de la population en agissant sur l’un de ses déterminants majeurs : la nutrition. 

Les objectifs nutritionnels de santé publique sont fixés par le Haut Conseil de la santé publique (HCSP). Ils sont regroupés selon 4 axes : 

1. Réduire l’obésité et le surpoids dans la population

  • stabiliser la prévalence de l’obésité et réduire le surpoids chez les adultes
  • diminuer la prévalence de l’obésité et du surpoids chez les enfants et les adolescents.

2. Augmenter l’activité physique et diminuer la sédentarité à tous les âges

  • augmenter l’activité physique chez les adultes ;
  • augmenter l’activité physique et lutter contre la sédentarité chez les enfants et les adolescents.

3. Améliorer les pratiques alimentaires et les apports nutritionnels, notamment chez les populations à risque

  • augmenter la consommation de fruits et légumes ;
  • réduire la consommation de sel ;
  • augmenter les apports en calcium dans les groupes à risque ;
  • lutter contre la carence en fer chez les femmes en situation de pauvreté ;
  • améliorer le statut en folates des femmes en âge de procréer ;
  • promouvoir l’allaitement maternel.

4. Réduire la prévalence des pathologies nutritionnelles

  • dénutrition, troubles du comportement alimentaire

Pour tout cela, il est donc conseillé de :

Manger au moins 5 fruits et légumes par jour

Pratiquer une activité physique régulière 

Eviter de manger trop gras, trop sucré, trop salé 

Eviter de grignoter entre les repas

 Pour plus d'informations, n'hésitez pas à consulter le site www.mangerbouger.fr

Haut de page